SUZIE

Sophy Henn

2018

Grasset Jeunesse

XxxxxxxxxxX

Sophy Henn est une auteure anglaise de livres pour enfants, et Suzie est le premier que j’ai l’occasion de lire, ce dont je remercie infiniment les Editions Grasset Jeunesse et Babelio.

L’histoire : Suzie est une petite fille qui raconte sa vie, celle de la  « meilleure aideuse du monde». Suzie veut en effet aider toute sa famille… elle veut montrer qu’elle est capable de s’habiller toute seule, de s’occuper de son petit frère, de faire les courses avec son papa, de ranger les affaires de sa maman, …  et puis quelquefois elle en fait trop… elle fait des bêtises… et ses parents préfèreraient alors qu’elle arrête de les aider !

Le visuel : j’ai été charmée par les couleurs à la fois douces et pétillantes, du vert pâle, du jaune, du blanc, du noir, du rose et du rouge, qui se répètent de la couverture au fil des pages. Le graphisme est simple, mais explicite. Toute la place est donnée à la vie de Suzie et à ses activités qui ressemblent à celles des jeunes lecteurs.

La couverture, avec le titre en surimpression, est très jolie, on y voit déjà un effet de mouvement de la petite fille, à l’air très décidé, qui donne envie d’ouvrir le livre. Le mouvement est vraiment très intéressant dans cet ouvrage, il décrit bien la vitalité des jeunes enfants, même si je n’ai pas réussi à donner un âge à Suzie, probablement entre 3 et 5 ans. Les pages comportent soit des petits, soit des grands dessins, qui correspondent à des situations de la vie quotidienne d’un enfant et très peu de commentaires les accompagnent.

On y retrouve ce qui caractérise les enfants de ces âges, qui veulent copier  les adultes… alors que ces derniers souhaiteraient juste un peu de retour au calme. C’est drôle, les situations correspondent à celles que les parents vivent souvent (le réveil en fanfare, les dessins sur les murs, …), c’est joyeux (les mimiques de Suzie sont irrésistibles), mais par ailleurs il se dégage une grande douceur de ce livre que j’aurais sans aucun doute beaucoup aimé lire avec mes propres enfants.

Publicité