CETTE NUIT-LA

Linwood Barclay

476 pages

J’ai lu, 2011

Cynthia a 14 ans. Lorsque, retrouvée alcoolisée dans la voiture de son peu recommandable petit ami Vince, elle va se coucher après une âpre dispute avec son père, elle en veut terriblement à ses parents.

Mais à son réveil, ses parents et son frère Todd ont disparu.

25 ans après, mariée à Terry et mère de Grace, Cynthia n’arrive toujours pas à trouver la sérénité. Bien au contraire, elle se sent épiée et commence alors des démarches pour établir la vérité sur la disparition de ses proches.

A part le prologue qui met en place l’histoire, c’est Terry, le mari de Grace, qui relate les faits qui se déroulent aujourd’hui. Cette approche est intéressante, car il est celui qui, malgré son empathie pour son épouse, subit les changements d’humeur de Cynthia, les peurs de celle-ci pour la sécurité de leur fille, qu’il ne faut jamais quitter des yeux, et dont le comportement apparaît quelquefois aberrant.

Cet homme est admirable car malgré ses doutes (et si Cynthia était finalement pour quelque chose dans la disparition de sa famille ?), il va tenter de la protéger lorsque des preuves pourraient l’incriminer.

Les autres personnages sont attachants : Tess, la tante de Cynthia qui l’a élevée, Rolly, l’ami proviseur du lycée dans lequel enseigne Terry, le détective privé que sa femme informe chaque soir du menu du dîner, Vince l’ancien petit ami de Cynthia devenu caïd. Et puis, comme toujours suite à des faits divers, les « requins » sont bien évidemment présents : la télévision à sensation, les collègues qui veulent être dans la confidence, les inconnus qui veulent à tout prix aider, avec des méthodes surtout destinées à les enrichir!

La petite fille, Grace, est étonnante de maturité pour ses huit ans. Elle montre aux adultes qu’il ne sert à rien de cacher aux enfants, ceux-ci sont très perspicaces. Et tour à tour, on change de suspect potentiel, l’auteur prenant un malin plaisir à distiller des indices contradictoires.

Un bon thriller, le premier roman de Linwood Barclay traduit en français.

J’ai hâte de lire la suite : « En lieux sûrs ».

Publicité

2 réflexions sur « CETTE NUIT-LA »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :