Plus dure est la chute

Nina Sadowsky

314 pages

City Editions, septembre 2016

Chiné à une vente médiathèque, je ne regrette pas mon choix! Premier livre de Nina Sadowsky, scénariste et productrice à Hollywood, c’est aussi le seul publié en français à ce jour.

Ellie va se marier avec Rob. C’est le grand jour. Tout va être au mieux maintenant pour eux deux, un grand bonheur les attend. Ou pas.

Car c’est sans compter le passé de Rob qui le rattrape juste après le découpage du gâteau… et qui contraint Ellie à se soumettre au pire : exécuter les ordres de ses ravisseurs pour sauver son mari… exécuter… peut-être bien au sens propre!

Mais Ellie n’est sans doute pas aussi innocente qu’elle voudrait le faire croire. Mais si elle le retrouve, pourra-t-elle faire confiance à cet homme, son mari, que finalement elle ne connaît pas autant qu’elle le croyait ?

La majorité du roman se déroule sous le ciel nonchalant des Caraïbes, ce qui dénote avec la noirceur et le côté haletant du récit.

Encore une fois, ce roman présente une alternance de chapitres avant/maintenant mais l’ordre temporel est modifié sur les chapitres « avant », comme si on plongeait directement dans les souvenirs d’Ellie ou de Rob, bien qu’il n’y ait aucune narration à la première personne. Cela permet de découvrir l’enfance de chacun, les relations à leurs parents et à la violence qui va jaillir soudainement.

Par ailleurs, on distingue le métier premier de l’auteure dans les détails de « mise en scène » des personnages et des décors. J’ai vraiment eu l’impression de visualiser un film, d’embrasser une scène globale avant de me focaliser sur un détail.

Et le suspense est entier jusqu’au bout, ce qui ne gâche rien!

Un très bon moment de lecture.

Publicité