La mort est dans l’pré

Paul-François Husson

170 pages

Auto-édition, novembre 2017

Lu dans le cadre du challenge The Black November 2018, (première semaine, – de 300 pages), merci à ma copine Nath de me l’avoir prêté.

Un grand waouh! Nath avait parlé de ce livre lors d’une réunion du Club des Lecteurs de notre ville en début 2018, et le sujet m’avait intéressé. Paul-François Husson écrit des « Live novel », un chapitre par jour sur Facebook, et compile ensuite lesdits chapitres en un livre auto-édité. J’ai eu l’occasion de commencer à lire ainsi son dernier livre Froide comme la mort, mais n’ai pas continué car j’aime pouvoir lire à mon propre rythme et j’étais frustrée de ne pouvoir avancer plus vite dans ma lecture!

Donc quand le challenge du Black November a annoncé la lecture d’un policier/thriller de moins de 300 pages, j’ai sollicité ma copine Nath qui m’a proposé de lire La mort est dans l’pré.

Ce court roman commence dans la Creuse avec la jeune lieutenant de police Rachida mise en congé par son patron après une bavure. Rachida s’ennuie, elle ne trouve pas vraiment ses marques dans le village de yourtes surtout fréquenté par des familles.

Un jour où elle décide d’explorer à pied la région, elle se perd et découvre une voiture accidentée avec à son bord un cadavre de femme.

Rachida alerte la gendarmerie et fait connaissance avec le capitaine Meulard. Les investigations concluent à un meurtre, et il semble que cette femme se prénommait Rachida… tout comme une autre disparue de la région!

L’esprit aiguisé de notre policière y trouve une coïncidence douteuse, et, bien que son congé de maladie soit prolongé, elle décide de poursuivre l’enquête depuis Paris, en gardant contact avec le capitaine de gendarmerie.

Cela devient une obsession pour Rachida, qui, découvrant qu’une de ses homonymes a participé à l’émission L’amour est dans le pré et rencontré un fermier de la Creuse, tout près donc des lieux des disparitions, va tenter presque malgré elle l’aventure pour élucider ces mystères.

Rachida va donc se retrouver avec une autre prétendante, Josy, dans la ferme tenue par Jeannot sous le regard acéré de sa vieille maman.

Tout y est. Le décor de verdure isolé. L’émission et ses faux-semblants. L’ascendant d’une mère sur un fils célibataire endurci.

Le récit est à tour à tour drôle, car Rachida pratique l’autodérision, touchant par les efforts d’enfants souhaitant gagner l’approbation de leurs parents ou celle d’un futur compagnon, horrifiant quand… mais ça vous le découvrirez par vous-même!!!

J’ai beaucoup aimé l’écriture très fluide (je regrette quelques fautes d’édition), et le livre aborde également un aspect historique, donc du policier/thriller/historique/ avec de l’humour… tout pour me plaire!

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :