Ne me quitte pas

Mary Torjussen

456 pages

Éditions France Loisirs, 2018 (Bragelonne 2017)

Hannah est ravie de son séminaire d’entreprise. Elle rentre chez elle avec l’intention de raconter à son compagnon Matt qu’elle va bientôt obtenir une promotion.

Mais quand elle entre dans sa maison, stupeur ! tout ce qui appartenait à Matt a disparu : meubles, photos, etc. Et quand Hannah essaye de joindre Matt, elle se rend compte que même ses sms, e-mail et autres numéros ont disparu. Plus rien ne subsiste de leurs quatre années d’amour !

Elle se confie à sa meilleure amie Kathie, à un de ses amis du bureau, Sam. Car tout part en vrille : Hannah veut absolument savoir pourquoi Matt est parti ainsi, du jour au lendemain, sans même un signe avant-coureur de cette rupture. Kathie est d’un grand soutien, mais James, son petit ami, semble plus réservé. Hannah se met à rechercher Matt partout, au détriment de son travail, qui en pâtit.

Les relations avec ses parents étant particulières, Hannah redoute plus que tout de décevoir son père, un puissant chef d’entreprise. Elle sait donc qu’elle n’obtiendra aucun soutien de sa part.

Mais, en sus de sa recherche haletante, Hannah reçoit bientôt des appels et des sms anonymes, qu’elle attribue à Matt. Elle se sent épiée et ne fait plus confiance à personne.

Mary Torjussen met en évidence la peur de l’abandon, les doutes qui subsistent, l’impossibilité de passer à autre chose tant que la raison de l’absence de l’autre n’a pas été dévoilée. C’est plutôt bien fait et je me suis laissée prendre au rythme imprimé par les recherches d’Hannah, entre joies et désillusions.

Un bon roman, lu très très vite, car on veut savoir ce qui va arriver à Hannah, si elle va enfin retrouver Matt… et dont je n’avais pas vu arriver la fin, à ma plus grande joie…! Chouette!

Publicité