S’il fallait se dire adieu

Madeleine Reiss

466 pages

France Loisirs, 2018 (Bragelonne, 2018)

Traduit de l’anglais par Cédric Degottex

Scott a dix-neuf ans et il va mourir. Plus tôt qu’il ne le pensait. Transplanté cardiaque étant enfant, il a déjà eu une sorte de sursis. Mais pas cette fois. Il va devoir abandonner ses rêves de protection de la nature et notamment des dauphins qui viennent nager au large de sa ville natale.

Or, Scott aime sa maman, Josie, par-dessus tout. Car elle a tout sacrifié pour lui, pour sa santé. Et il a peur qu’elle ne puisse survivre au chagrin de sa disparition. Alors Scott se met en tête de faire rencontrer à sa mère des hommes afin qu’il puisse faire son choix avant qu’il ne parte. De façon que Josie puisse compter sur quelqu’un qui l’aime et la soutienne. Scott, avec l’aide de son amie Emily, poste donc une vidéo de sa maman à l’insu de celle-ci, et les rencontres commencent, tandis que l’état de santé de Scott se détériore.

J’ai eu un peu de mal au début à m’attacher aux personnages, c’était un peu cousu de fil blanc. Mais… j’ai poursuivi car l’écriture de Madeleine Reiss évoque tour à tour la vie, la mort, le chagrin, la colère, la tristesse et l’impuissance, mais aussi l’amour : filial, maternel, romantique. Et qu’il y a aussi des respirations pleines d’humour notamment lors des rencontres de Josie avec ses prétendants.

J’ai finalement été très touchée par cette maman qui ne peut se résoudre à laisser partir son enfant, et par ce jeune homme désireux de confier sa maman à un homme qui pourra la chérir. Certaines descriptions de la campagne et de la mer sont très jolies, et la bonté du jeune homme et son abnégation alors qu’il sent sa vie lui filer entre les doigts sont très émouvantes.

Une douce couverture qui attire le regard et reflète la poésie de certains passages, mais je regrette les coquilles d’édition ou de traduction qui sont me semble-t-il un peu trop nombreuses dans cet ouvrage…

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :