Bikini

James Patterson et Maxine Paetro

Traduit par Philippe Hupp

343 pages

Le Livre de Poche, 2011, JC Lattès, 2009

Ben Hawkins, ancien policier devenu journaliste et écrivain, est chargé par son rédacteur en chef de couvrir la disparition d’une top modèle engagée sur un shooting à Hawaï. Il y fait ainsi la connaissance des parents de la jeune fille et les assiste dans leurs recherches. Il est le narrateur des chapitres qui le concernent. Mais bientôt, les parents de la jeune fille disparaissent à leur tour. Et des corps sont découverts.

En parallèle, on suit les agissements du ravisseur qui se révèle être un tueur psychopathe à la solde d’une mystérieuse organisation.

Quelques temps plus tard (pour ne pas trop en dévoiler), le tueur contacte Ben et lui demande d’écrire sa biographie. S’il n’obtempère pas, sa famille sera en danger.

James Patterson (avec sa co-auteure) tient très bien le lecteur en haleine grâce au tueur pervers qui se joue de ses victimes et de la police, et à la construction en alternance de la narration de Ben et des agissements du tueur, détails sordides à la clé… âmes sensibles, s’abstenir!

Il s’agit d’un one-shot, ce que j’apprécie de lire en dehors des séries écrites par James Patterson, mais autant je l’ai lu très vite car l’action est bien menée, autant je suis restée sur ma faim, car le dénouement est bâclé et, à mon goût, pas vraiment à la hauteur du reste du livre.