L’île des ténèbres

Heather Graham Pozzessere

Traduction de Françoise Nagel

392 pages

Éditions Harlequin SA, 2011

Coucou n préambule, je précise que cet ouvrage est le troisième tome de la trilogie des Frères Flynn, mais je ne le savais pas quand je l’ai trouvé dans une boîte à livres, je n’ai pas lu les deux premiers, mais cela ne gêne pas la lecture.

Rhode Island, dans la tempête et dans le froid.

Eddie, armateur, disparaît en mer alors qu’il transporte un plaisancier.

Sean O´Riley, son associé et ami, tombe gravement malade alors qu’il arrive en Irlande pour effectuer un périple vers ses racines familiales en compagnie de sa toute jeune nouvelle femme Amanda.

A l’hôpital où on le soigne, il fait la connaissance d’une mystérieuse infirmière, Caer (prononcer Caiiir) qui va lui servir de garde-malade pour son retour aux États Unis en compagnie de son ami Zach Flynn, détective privé venu enquêter sur les circonstances du malaise survenu à Sean.

De retour à Newport, Sean est accueilli par sa fille Kat, musicienne qui ne peut supporter sa nouvelle belle-mère, Bridey sa vieille tante conteuse d’histoires pleines de Banshee et de Lepreshun, Tom et Clara les employés de maison et Cal son autre associé avec sa femme Marni.

Les tensions sont nombreuses entre les femmes qui veulent conserver la priorité de l’affection de Sean.

Caer et Zach vont mener l’enquête notamment autour de l’île qui se situe au large pour éclaircir le mystère de la disparition d’Eddie et sauvegarder l’unité de la famille. D’autant que des tentatives d’assassinat se poursuivent au sein même de la maison.

Bon… voilà… contente d’être arrivée au bout… ça m’a semblé long, mais long…

un mélange de polar/thriller/romance/fantastique avec plein d’oiseaux annonciateurs de malheur, je me suis crue dans le livre de Daphné du Maurier adapté par Alfred Hitchcock… en moins bon!

Bref, j’avais déjà lu des romans d’Heather Graham, mais alors celui-ci, on peut s’en passer!