Les Passagers

John Marrs

Traduction Vincent Guilluy

442 pages

Éditions Hugo Thriller, 7 novembre 2019

Que peuvent avoir en commun une femme enceinte (Claire), un jeune homme stressé (Jude), une actrice sur le retour (Sofia), un couple qui va fêter son anniversaire de mariage (Sam et Heidi), une femme qui fuit son foyer (Shabana), un vétéran de l’armée royale (Victor) et une Somalienne réfugiée politique (Baquis) ?

Ils sont tous, au même moment, en Grande Bretagne, dans une voiture autonome dont le système de commande vient d’être piraté par un hacker.

Filmés malgré eux, ils doivent répondre de leurs actes passés et présents face à une Commission habituellement chargée de déterminer les charges à retenir entre un véhicule autonome et les victimes d’accidents routiers.

Le Hacker impose en effet aux membres de ladite Commission de désigner l’un des Passagers afin de lui sauver la vie, les autres devant périr dans une collision inévitable.

Au sein de la Commission, des professionnels sont rassemblés, dont un député très influent, Jack Larsson, un médecin, une représentante œcuménique, … mais également une représentante du peuple tirée au sort pour y siéger temporairement, l’infirmière Libby.

Qui sera désigné par la Commission pour survivre ? Ses membres sont aidés dans leur décision par un spécialiste des réseaux sociaux, qui leur fournit les tendances… Car, bien évidemment, tout ceci se déroule sous le regard voyeur d’un public accroché à ses écrans et claviers.

Ce livre est génial ! Une multitude de thèmes y sont abordés : les avancées technologiques et leurs failles, évidemment, mais également la corruption, l’éthique, les petits secrets que nous croyons bien gardés et qui sont finalement accessibles très facilement, mais également les apparences qui peuvent être si trompeuses ! L’influence des réseaux sociaux y est également dénoncée, tant la prise de décision anonyme derrière un écran est simple…

Et il m’a semblé que les personnages, qu’ils soient dans leur voiture ou dans la salle de décision, sont tous prisonniers du Hacker : il les tient en son pouvoir, ce qui amène les uns et les autres à dévoiler le pire comme le meilleur.

J’ai beaucoup aimé la construction du livre. Chapitre après chapitre, on découvre chacun des protagonistes et leurs pensées, les retournements de situation sont nombreux et inattendus (sauf un qui m’avait titillé mais pas au point de tout comprendre!). Et les têtes de chapitre comportant des statistiques, début d’articles de journaux ou autres informations contribuent à donner réalité et rythme à cet ouvrage assez horrifiant par instants.

L’écriture permettrait une excellente adaptation en film ou série, j’ai visualisé les scènes comme si j’y étais. Enfin, non, je ne voudrais surtout pas y être ! Et cette lecture ne me donne pas vraiment envie de me promener de sitôt dans une voiture autonome…

Je remercie les Éditions Hugo Thriller pour m’avoir adressé ce livre que j’ai pris grand plaisir à découvrir… Reste à lire le premier opus de l’auteur Âmes sœurs, qui est cité à plusieurs reprises dans le présent ouvrage.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :