Sauvez-moi

Jacques Expert

399 pages

Sonatine Éditions, 2018

2018 : Retraitée, très âgée, à la faveur d’un bulletin radiophonique, Sophie Pontchartrain se souvient…

1962 : Un tueur en série de jeunes femmes, Nicolas Thomas, est arrêté et condamné à la peine de mort grâce à la jeune policière Sophie Pontchartrain. Gracié par le Général De Gaulle, il purge sa peine de prison de manière exemplaire.

1990 : Nicolas Thomas est libéré. Et de nouveau, pleuvent les assassinats, et des détails troublent les enquêteurs. Sophie Pontchartrain, devenue une commissaire divisionnaire respectée et admirée, en perd son calme. Car voilà, depuis l’incarcération de Nicolas Thomas, elle reçoit des lettres assorties de ces mots « Sauvez-moi ».

Elle va tout mettre en œuvre pour retrouver le coupable, qu’elle pressent être Nicolas Thomas. Mais une autre affaire vient se greffer en parallèle, et un suspect, Guillaume Chambaraud, retient l’attention de la commissaire.

Aidée de sa fidèle assistante Rachel Bachelard – bien plus intelligente qu’on ne croit – et des inspecteurs qui lui sont dévoués corps et âme, Sophie Pontchartrain va mener l’enquête de main de maître. Car nul ne devrait pouvoir se jouer de cette femme volontaire, déterminée à réussir à tous prix.

Jacques Expert s’y entend une fois de plus pour mener le lecteur là où il le souhaite. Il décortique particulièrement les rapports humains au sein de ces officiers de police assujettis au pouvoir énorme d’une commissaire divisionnaire qui refuse la moindre remise en question de ses actes.

Et du côté des suspects, à quoi bon clamer son innocence face à l’implacable volonté de cette femme ?

J’ai bien aimé le traitement particulier de cette affaire, car il me semble malheureusement refléter la réalité de certaines situations, et cela change des autres typologies d’enquêtes écrites par l’auteur. Encore une réussite à l’actif de Jacques Expert !

P. S. J’ai été surprise de retrouver des personnages fort ressemblant à ceux de La théorie des six, un des premiers romans de Jacques Expert : quelques inspecteurs et surtout la commissaire divisionnaire Sophie Pont (sans le « chartrain », mystère ?) et Rachel (Lepetit et non Bachelard), mais dans un rapport de travail assez différent, car dans le premier opus, la jeune femme n’a pas vraiment d’admiration pour sa patronne qui ne la traite qu’avec mépris…

Pour en savoir plus :

https://lirelanuitoupas.wordpress.com/2019/01/23/la-theorie-des-six/

Citations

« C’est dingue, le nombre de fois où elle peut dire : « je veux ». Comme un gosse de quatre ans. Cette femme est un « je veux » sur pattes. »

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :