Le Guide Mondial des Records

Scénario Tonino Benacquista

Dessins Nicolas Barral

64 Pages

Dargaud, 2017

Fin de lecture 2 février 2020

Un roman graphique qui se lit très vite, mais qui fait réfléchir très longtemps.

Paul Baron, le personnage principal, est un homme simple et sans histoire. Jusqu’au jour où il se retrouve traqué à cause de son métier : il est huissier homologateur des « records humains » au Guide Mondial des Records.

Chaque jour, Paul reçoit ainsi des dizaines de lettres et de courriels de personnes qui prétendent avoir établi un record – souvent absurde ! – dans un domaine ou un autre. Et lorsque l’une d’entre elles se voit refuser l’inscription au Guide, cela amène une telle désillusion qu’elle persévère toujours et encore pour « obtenir les trois lignes » qui feront enfin sa gloire. Mais là, un individu a décidé de tuer le maximum de personnes pour engendrer un record personnel digne du Guide.

Paul doit donc absolument se protéger. Et cela l’amène à réfléchir – et à faire réfléchir le lecteur – en profondeur sur ce qui fonde son métier : la réussite à tout prix, l’heure de gloire, …

Le paradoxe est que Paul, qui voudrait bien changer de thématique et homologuer par exemple des records animaliers, va rencontrer l’amour, faire appel à un de ses anciens recordmen, et être sauvé par… Mais chut ! À vous de découvrir ce qui lui arrive !

Si j’ai bien aimé le scénario, qui propose un personnage touchant et énormément d’humour au-delà de la réflexion, j’en ai apprécié également le visuel.

Les moments d’introspection de Paul ou de narration d’un temps qui n’est pas celui de l’histoire racontée sont ainsi identifiés par le bicolore.

Le format des cases de dessins différent d’une planche à l’autre apporte également un rythme soutenu et une certaine tension dans l’histoire (la lettre de menace par exemple), avec une mention spéciale pour le moment durant lequel Paul rêve…

Une belle découverte !

Citations

« – S’il vous recontacte, appelez-nous, mais des lettres de dingues, on en a dix par semaine.

⁃ Moi, j’en ai dix par jour ! Je suis un expert mondial en lettres de dingues ! »

« Ils ont tous un rêve, monumental, éblouissant… et moi je débarque avec mon chronomètre et mon pied à coulisse pour mesurer leur rêve… pour la plupart d’entre eux, c’est inacceptable… »

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :