Une araignée dans le rétroviseur

Patricia Bouchet

63 pages

Éditions Parole (collection main de femme), 2022

Fin de lecture 24 septembre 2022

Dans un très court texte, la narratrice revisite les lieux de son enfance. Elle explore les endroits, intérieur et extérieur, les parfums, les visuels.

De façon très photographique, le lecteur est invité à parcourir ces étés joyeux entre cousins sous l’œil bienveillant de l’aïeule qui s’affairait en cuisine.

Cependant, explorer son passé peut également faire resurgir des événements enfouis. Peut-être, malgré tout, pour mieux se reconnecter au présent, renaître.

Voici un premier roman très poétique, touchant, émouvant et révoltant tout à la fois. Du soleil extérieur, on parvient au plus sombre des lieux et des faits qui s’y sont déroulés. Par les yeux de la narratrice, la légèreté se transforme en abomination et la maison résonne d’un cri silencieux.

C’est comme une invitation que nous lance l’autrice : « Venez, explorez l’endroit pour qu’enfin jaillisse la vérité. Et ensuite, fermez la porte à double tour, jetez la clé et tournez le dos à ce passé : les comptes sont réglés ! »

Un hymne à l’exploration de ce qui nous hante, à la rencontre avec soi et à la résilience.

Merci à Elisabeth pour le prêt de ce bel ouvrage !

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :