Pour seul refuge

Vincent Ortis

366 pages

Pocket, 2020, Éditions Robert Laffont et Société du Figaro, 2019

Sélection Prix Nouvelles Voix du Polar 2021

Fin de lecture 20 juillet 2021

Je remercie les Éditions Pocket pour m’avoir adressé ce livre dans le cadre du jury Prix Nouvelles Voix du Polar 2021, en compétition avec … Et avec votre esprit dAlexis Laipsker.

Je n’ai pas souhaité donner trop de détails, ni inclure de citations pour ne pas gâcher le suspense de cette belle découverte.

Alan a commis un terrible crime et sa condamnation a été minime aux yeux de certains.

Ben est un jeune homme de la classe moyenne. Accusé d’avoir dealé de la drogue, son plus grand tort est probablement d’avoir pour père le juge Edward McCarthy.

Edward McCarthy est un juge très sûr de lui qui tombe en panne sur le chemin qui le conduit à la prison où est retenu son fils… et disparaît.

Ted est un policier très attaché à la justice.

Un jeune homme emprisonné, des meurtres atroces. Des policiers qui se mettent en quatre pour retrouver le juge. Des pistes viciées qui trompent les enquêteurs et le lecteur, jusqu’à la fin.

Edward et Alan. Un juge expérimenté et un jeune délinquant. Tout les oppose, ils risquent de s’affronter.

La neige, le froid pour seuls compagnons : l’obligation de collaborer pour se tirer de ce mauvais pas. Un escape game grandeur nature, le temps imparti est serré, un grizzly vient s’en mêler.

Deux parties dans ce livre. Deux face à face. Un drame absolu. Une atmosphère. Les émotions et sentiments se modifient au fil de la lecture, entre empathie et horreur.

Un thriller haletant, un gros coup de cœur pour l’histoire et l’écriture !

Publicité