30 secondes

Xavier Massé

248 pages

Taurnada Éditions, février 2022

Fin de lecture 13 février 2022.

Je remercie les éditions Taurnada pour m’avoir adressé cet ouvrage en format numérique. C’est le troisième livre de Xavier Massé que je découvre, j’apprécie beaucoup cet auteur qui sait se renouveler.

Dans ce nouvel opus doté d’une superbe couverture, il transporte le lecteur en Caroline du Nord.

A l’issue d’un match, le joueur de football universitaire Billy Wake n’a que 30 secondes pour renverser le cours de la partie : lui seul peut donner un point à son équipe et la mener à la victoire.

Ce sont presque les dernières trente secondes dont Billy se souvient. Suite à un grave accident de voiture, il est en effet hospitalisé et n’a de cesse de retrouver sa petite amie Tina. Elle était avec lui dans la voiture, il ne comprend pas qu’on ne la retrouve pas. Car la police est formelle, Billy était seul. Mais sa mémoire est défaillante à cause de l’accident. Il rêve constamment, revit les mêmes scènes avec un sentiment d’angoisse terrible : son réveil un matin, une gueule de bois, un journal, … les événements qui précèdent l’accident et sa quête insatiable de Tina… Un jour sans fin, une réitération qui menace sa santé mentale.

« Le rêve est conçu comme un moyen de s’affranchir du temps et de l’espace ordinaires, ou d’accéder au surnaturel. Mais ce qui est sûr, c’est que sa construction se base sur du vécu. Des périodes, des instants de vie, des faits marquants de la vie réelle. »

Le docteur Harry Borg, neurologue, lui propose son aide pour retrouver ses souvenirs grâce à l’hypnose. Assortie d’une mise en garde :

« Mais dites-vous bien que toute la vérité, vos réels souvenirs ont été rassemblés, mélangés, mis dans un shaker et balancés dans votre rêve… Tout est là, sous vos yeux, du moins dans votre tête, mais vous ne pouvez ni le maîtriser ni le comprendre, et vous passez à côté de tout. »

De grandes précautions doivent donc être prises. Car remonter le fil du temps et se confronter à son passé peut être douloureux. Au fur et à mesure du travail thérapeutique se dessine la vie d’avant : les interactions dans le couple, les enjeux économiques monstrueux du football américain, les projets de Billy et Tina.

Et ce que le malade va découvrir s’avérera en effet insupportable.

Réalité et rêves, vrai et faux se confondent, rendant fous le lecteur comme le héros.

Documenté sur la complexité des amnésies traumatiques (et bien d’autres sujets encore, mais il serait dommage de les dévoiler !), riche en suspense, il ne faut que trente secondes pour entrer dans ce thriller haletant qui se dévore ensuite d’une traite.

Une nouvelle réussite de Xavier Massé.

Publicité

Némésis

Xavier Massé

320 pages

Éditions Taurnada, 5 novembre 2020

Fin de lecture 16 octobre 2020.

Je remercie les Editions Taurnada de m’avoir transmis ce livre en format numérique dans le cadre d’un service presse.

De Xavier Massé, j’avais déjà lu L’inconnue de l’équation, dont j’avais beaucoup aimé les ressorts psychologiques.

Dans Némésis, l’écriture s’est affirmée, et le lecteur est entraîné dès les premières pages dans l’horreur absolue : un meurtrier s’acharne sur les corps de ses victimes avec une extrême cruauté. Je n’ai ainsi pu m’empêcher d’avoir la nausée à la lecture de certains passages…

Mais cette histoire est aussi celle des retrouvailles de deux amis d’enfance devenus policiers, Vincent et David, au sein du village d’Aussié, près de Lyon, qui les a vu grandir. Et si David en est parti à l’adolescence, Vincent qui y est resté, fait appel à son ami pour résoudre l’enquête qui meurtrit la population.

David découvre que les habitants et les lieux ont bien changé depuis son départ, et tandis qu’une course contre la montre se met en place pour éviter d’autres victimes, il s’interroge sur le passé de certains villageois.

Je ne souhaite pas entrer plus loin dans les détails de l’histoire pour ne pas gâcher le suspense, à vous de découvrir ce qui se cache derrière cette série de meurtres !

C’est haletant, donne envie de poursuivre sa lecture pour en connaître l’issue, mêle les vieilles connaissances avec les nouvelles, les croyances au réel.

En lisant les aventures de ces deux policiers, on a l’impression de ne pas dormir, de les suivre dans leurs poursuites d’ombres mystérieuses à travers des champs bien entretenus, de veiller avec eux devant les maisons de potentielles victimes.

J’ai aimé l’histoire complexe mise en place par l’auteur, ce petit grain de sable qui peut tout changer, cette interrogation du destin : qu’est-ce qui fait que l’on devient ce que l’on est ?

Lu en deux jours, un polar bien ficelé et qui donne envie de continuer à suivre l’auteur dans ses œuvres… et une magnifique couverture !