Sorry

Zoran Drvenkar

Traduit par Corinna Gepner

498 pages

Le Livre de Poche, 2012, Sonatine Éditions, 2011

Quatre jeunes gens – Tamara, Frauke, Kris et Wolf – qui se sont connus au lycée. Qui sont aujourd’hui dans une situation professionnelle dégradée. Alors qu’ils font le point sur leurs choix, ils décident de créer une entreprise qui s’excusera pour les professionnels qui ne peuvent le faire auprès de leurs salariés qu’ils ont malmenés.

Tandis que l’entreprise « Sorry » commence à prendre de l’ampleur, un nouveau client propose un contrat aussitôt accepté. Mais lorsque le commercial se rend sur les lieux, il découvre une femme morte, des photos de lui et ses associés, et des instructions pour faire disparaître le corps.

Commence ainsi une histoire de meurtres, d’emprise psychologique, que dis-je, des histoires, qui s’entrechoquent et entraînent le lecteur vers des sentiments contrastés. Les interactions entre les protagonistes, les personnalités qui se dévoilent face à l’indicible, la culpabilité, tout est formidablement traduit dans ce thriller.

C’est très bien écrit, l’alternance des chapitres concernant chaque personnage ainsi que le passé et le présent peut être difficile à suivre au début, mais ce premier livre très addictif me donne envie de lire « Toi », deuxième thriller de Zoran Drvenkar… dans quelques mois!

Publicité