La sentinelle

Roz Nay

314 pages

Hugo Thriller, novembre 2020

Fin de lecture 20 novembre 2020.

Je remercie Hugo Thriller pour m’avoir adressé cet ouvrage dans le cadre d’un service presse.

J’avais adoré Notre petit secret, qui a reçu en 2017 du prix Douglas Kennedy du meilleur thriller étranger, et j’avais hâte de découvrir ce deuxième roman de Roz Nay.

Dans ce nouvel opus, l’autrice met en scène un face à face entre deux soeurs que la vie a séparées : Alexandra Van Ness, assistante sociale pour la Protection de l’enfance, et Ruth Van Ness, paumée.

Tout est dit. Car tout ou presque oppose les deux sœurs : là où Alexandra, auprès de son compagnon Chase, a su construire une vie stable, tournée vers la protection des plus faibles, Ruth essaye d’échapper à la drogue et à la violence. Lorsqu’elle vient frapper à la porte d’Alex, et ainsi déranger son univers feutré, Ruth apporte avec elle un passé douloureux, tourné autour d’un drame qui a marqué à jamais leur enfance.

« J’ai eu plusieurs fois l’occasion, par le passé, d’en dire plus à Chase sur Ruth, de lui faire un portrait détaillé de ma famille, de lui raconter tout ce qui s’est passé à Horizon. Mais la vérité, c’est que je suis passée à autre chose et que je ne veux pas regarder en arrière. Je me suis débrouillée avec le gâchis que m’a laissé Ruth. Et c’est fini.»

Si Alex accepte à contrecœur d’héberger momentanément Ruth, elle y met une condition : sa sœur ne devra jamais parler du passé à Chase. Mais Ruth, qui voudrait pourtant consolider sa relation avec Alex, a du mal à résister, et à garder pour elle ce qui les a séparées.

« Il s’est à peine passé une heure depuis que j’ai promis de ne pas parler du passé. Voulait-elle dire son passé ou le mien ? Est-ce qu’elle englobait tout, ou seulement nos secrets ? Ça revient peut-être au même, de toute façon. Il est peut-être impossible de faire la différence entre les deux. Mais on ne vit pas et on ne pense pas uniquement au présent. Pas Alex. Pas moi. Si Chase doit traîner souvent dans les parages, je vais devoir rester sur mes gardes. »

Ce récit à deux voix, chacune s’exprimant tour à tour, dévoile peu à peu les faits, mais également les personnalités, complexes. Les informations distillées sèment ainsi le doute dans l’esprit du lecteur : que s’est-il vraiment passé durant ce lointain été ? Il vous faudra atteindre les toutes dernières lignes de ce livre pour le savoir !

Le talent de Roz Nay est de nous faire voir les faits par le truchement de chaque sœur et de faire basculer le lecteur d’un chapitre à l’autre vers l’empathie ou la colère. Alors que ces chapitres témoignent des pensées et faits de l’une puis de l’autre, on se retrouve comme dans un tribunal avec le témoignage des différentes parties confrontées à la même situation : elles se répondent et donnent chacune leur version, édulcorée puis de plus en plus précise, permettant ainsi au lecteur de se faire son opinion. Opinion qui oscille de l’une à l’autre, pour se forger finalement en certitude.

Confrontation du passé et du présent, de la vérité et du mensonge : entre les deux sœurs ennemies, que reste-t-il donc de l’amour ?

J’avais envisagé quelques points de l’histoire, mais pas le final ! J’ai beaucoup aimé ce thriller psychologique, et je serai ravie de retrouver, très vite, les histoires imaginées par Roz Nay.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :