Chanson douce

Leila Slimani

CD 5 h 45 lu par Clotilde Coureau

Ecoutez lire Éditions Gallimard, 2017 – version papier Éditions Gallimard, 2016

Le livre s’ouvre sur une scène effroyable : un enfant mort, sa sœur qui lutte pour survivre, une femme dans le coma, une autre qui hurle.

Et le roman est consacré à expliquer comment cette scène a pu arriver.

Myriam, avocate et jeune mère de famille en congé parental, souhaite recommencer à travailler quand elle se rend compte qu’elle se néglige. Paul son mari, réticent au début, met en place un plan de recrutement drastique pour trouver la meilleure nounou pour garder Adam, le bébé et Mila, la petite fille.

Et ce n’est pas une mince affaire que de trouver la perle rare! Mais ils réussissent à embaucher Louise, une quadragénaire fluette, blonde, un peu vieux jeu avec son col Claudine et sa longue jupe.

Et, oui, Louise est une perle : car non contente de s’occuper admirablement des enfants, elle range, nettoie, fait la cuisine.

Mais la narration nous apprend vite que Louise est en fait obsessionnelle. Tout doit être réalisé à sa manière. Elle agit toujours avec un but bien précis. Et ça a toujours été le cas. Y compris avec sa fille Stéphanie, qu’elle a tenté d’aider à « s’élever » de sa condition sociale, mais peine perdue, et la contrariété de Louise a des accents forts violents.

Car oui, Louise est en apparence très propre sur elle, très dévouée. Mais c’est pour mieux vous manipuler, car Louise a des projets pour vous. En fait, ce sont ses projets. Mais vous devez vous adapter à elle.

Et Louise ne laissera rien passer. Lorsqu’elle pressent que son rôle de nounou touche à sa fin chez Myriam et Paul car les enfants ont grandi, elle met tout en œuvre pour que les parents fassent un nouveau bébé.

Mais son plan échoue. Et l’ultime dérapage se met en place. Ultime, car l’enquête de police démontrera que Louise n’en est pas à ses premiers méfaits…

J’ai beaucoup aimé écouter ce livre audio. L’écriture de Leila Slimani associée à la voix de Clotilde Coureau a créé une atmosphère sombre et douce à la fois, Louise se montrant tour à tour sous des jours différents. Au-delà de l’histoire de cette monstrueuse nounou, on constate les conflits de classe sociale, les préjugés, les risques pris aussi par une société incapable de gérer les risques psychologiques.

On ne sort pas indemne de cette histoire qui fait froid dans le dos!

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :